Groupe libertaire de la Fédération anarchiste.

Accueil > Réunions publiques > Les systèmes informatiques et l’organisation sociale (1/2)

Les systèmes informatiques et l’organisation sociale (1/2)

samedi 24 mai 2014 à 16h00

Comment se produit l’asservissement par les systèmes informatiques ? Comment résister ? En quoi peut-on voir l’informatique comme bénéfique ? À quelles conditions ?

En un demi-siècle, les développements de l’informatique ont accompagné la transformation de nombreuses pratiques. Des pratiques tant individuelles – touchant par exemple à la communication et au divertissement – que sociales – concernant la production, la gestion des stocks et des flux, l’aide à la décision, la prévision, l’information, la documentation et tant d’autres. Mais, concentrant le pouvoir sous toutes ses formes (économique, armé, judiciaire, administratif, …), les dirigeants ont aussi profité de plus en plus de cette jeune famille de techniques pour asservir les dirigés : par des mesures de contrôle et de surveillance plus performantes, par la marchandisation des informations personnelles et des œuvres de l’esprit plus efficace, par l’explosion de la finance mondiale à haute fréquence et tout simplement par l’amplification des mécaniques capitalistes, étatiques et de marché. Cependant la simplification, l’automatisation et l’accélération d’un nombre considérable de tâches variées nous empêche de rejeter en bloc l’informatique et de reconnaître qu’elle serait certainement utile voire bénéfique à une société plus juste.

Comment cet asservissement se produit-il ? Comment résister ? En quoi peut-on voir l’informatique comme bénéfique ? À quelles conditions ?

Nous essaierons ensemble d’apporter des éléments de réponse à ces questions au cours de deux conférences suivies d’un débat. Cette première séance est consacrée aux systèmes d’information en entreprise, les métiers de l’informatique et les conditions de travail ainsi que l’accumulation des données personnelles à des fins marchandes ou de surveillance.