Groupe libertaire de la Fédération anarchiste.

Accueil > Réunions publiques > Un aspect méconnu de Mai 68 : les « établies »

Un aspect méconnu de Mai 68 : les « établies »

samedi 5 mai 2018 à 19h30

Evocation d’un parcours de vie de femme engagée dans une usine d’hommes. Mobilisations, grèves, mais aussi paternalisme, division sexiste du travail, discriminations, agressions sexuelles dans les ateliers et... machisme dans les syndicats

Fabienne Lauret - membre du groupe Révolution ! - s’ « établit » à Renault-Flins en 1972 ; elle est affectée aux ateliers-couture (tiens, tiens)... Elle est une « établie », comme on appelle ces jeunes militant·es qui entraient en usine pour changer le monde. Elle y restera plus de trente-six ans ! Récemment, de son "parcours de vie de femme engagée dans une usine d’hommes", elle a fait un livre : « L’envers de Flins. Une féministe révolutionnaire à l’atelier » sorti en 2018 aux éditions Syllepses.

Fabienne vient nous parler de luttes de classe mais aussi de luttes féministes. Car elle découvre très vite que la vie en entreprise ce ne sont pas seulement les qualifications et les salaires, les cadences, la souffrance au travail, les mobilisations, l’invention des tracts, les grèves, c’est aussi le paternalisme, la division sexiste du travail, les discriminations, les agressions sexuelles dans les ateliers et... le machisme dans les syndicats.

La présentation sera suivie d’un débat.

5 mai, 19h30, à la bibliothèque La Rue
10 rue Robert Planquette, 75018 Paris

Portfolio