Groupe libertaire de la Fédération anarchiste.

Accueil > Réunions publiques > L’École de La Rue > Autodéfense intellectuelle : Comprendre et critiquer les sondages (...)

Autodéfense intellectuelle : Comprendre et critiquer les sondages d’opinion

3e séance du cycle « Autodéfense intellectuelle face aux discours médiatiques et politiques »

samedi 29 novembre 2014, par le groupe

Les sondages d’opinion font partie de notre quotidien. Les médias de toutes sortes en usent et en abusent pour nourrir leurs commentaires de l’actualité, et en particulier de la politique. C’est lors des périodes électorales que les sondages tiennent la place la plus importante, conduisant bien souvent les observateurs à se concentrer sur la course (qui est en tête, qui perd du terrain ?), plutôt que sur les idées défendues. Désormais, on commente les sondages, on parle au nom des sondages, et on gouverne en fonction des sondages. Mais comment s’est développé cette technique statistique, quels intérêts sert-elle et quel intérêt représente-t-elle pour le grand public ? L’objet de cette séance est de répondre à ces questions, et de montrer sous quelles conditions une enquête par sondage peut avoir une validité, bien que le concept d’« opinion publique » lui-même soit sujet à caution.

Plan de la séance :

1. Une technique au service des médias et du pouvoir
1.a. Développement historique d’une technique de mesure de l’« opinion publique »
1.b. L’appel à l’opinion comme instrument de gouvernement

2. Portée et limites des sondages
2.a. Qu’est-ce que l’« opinion publique » ?
2.b. Sous quelles conditions un sondage d’opinion peut-il apporter des informations pertinentes ?